Kenya : mort de trois girafes
By: Date: Categories:

Les girafes font partie des animaux sauvages qui attirent beaucoup l’attention, compte tenu de leur grande taille et de la longueur de leur cou. Une différence morphologique qui a favorisé la mort de trois d’entre ces animaux exotiques. Découvrez ce qu’il s’est passé.

Girafe de Rothschild

Il s’agit de girafes de l’espèce Giraffa camelopardalis, qui vivent dans le nord. Compte tenu de leur nombre dans le monde, elles ont acquis le statut d’espèce protégée. Selon une étude, elles  seraient un peu moins de 1600 dans le monde. Elles sont tachetées et leurs tâches sont de couleur brune. Mais, leur couleur et la forme de leur tâche varient selon la région dans laquelle elles sont situées.

Mort de trois girafes

Parmi les pays où l’on retrouve ces girafes, il y a le Kenya. Mardi 23 février 2021, la BBC a annoncé la mort par électrocution de trois de ces girafes protégées. Apparemment, les trois girafes passaient près de poteaux électriques, qui étaient trop bas. Elles ont donc reçu une décharge électrique qui les a tué le 19 février 2021. Cette nouvelle a désenchanté assez de militants pour la préservation de la faune, qui ont réagi. Parmi ceux-ci, il y a Paula Kahumbu qui a évoqué que «  Ces lignes électriques ont tué des girafes, des vautours et des flamants…. Il est triste qu’il faille ce genre de mort pour réveiller certaines personnes ».

Le Kenya Wildlife Service (KWS), qui est chargé de la conservation de la nature, a annoncé que des enquêteurs sont allés sur les lieux et ont trouvé que la taille des poteaux était trop basse pour permettre le passage des girafes. Le PDG de la compagnie électrique a dit que les poteaux seraient remplacés par d’autres qui sont plus hauts, afin d’éviter les morts d’animaux, car il reconnaît que la faune fait partie intégrante de la vie naturelle et culturelle.

Voilà ce qui a servi la mort des girafes et les solutions qui ont été trouvées.