Quelques informations utiles sur le Pangolin rendu star par la Covid-19
By: Date: Categories:

Peu connu du monde malgré sa situation d’animal en voie de disparition, le Pangolin a fait le buzz grâce au coronavirus. À son apparition, la première cause ou vecteur à qui la maladie a été attribuée était la consommation du pangolin, ce qui est totalement faux. Mais beaucoup ne savent presque rien sur cet animal pourtant adulé sous d’autres cieux. 

Quelles sont les caractéristiques physiques du pangolin ?

Le pangolin est un animal de la famille des mammifères placentaires. Il peut peser jusqu’à 35 kg et peut mesurer jusqu’à 1,50 m. Il est reconnaissable à ses écailles semblables à celles des poissons, mais en plus tranchantes. Sa tête en forme de cône est fine et sa queue est longue et imposante. Il est doté de pattes courtes terminées par des griffes très puissantes.

Dans quel environnement vit le pangolin ?

Il existe plusieurs espèces de pangolins, dont les pangolins terrestres et les pangolins arboricoles. Ils vivent dans toutes les savanes de l’Asie du Sud-Est et d’Afrique. Les pangolins qui vivent sur terre privilégient les sols sableux afin de creuser aisément leur terrier. Ceux-ci sont très profonds et peuvent mesurer plusieurs mètres de profondeur. Ceux qui vivent sur les arbres s’y accrochent avec leur queue pour se déplacer et vivent dans les troncs. 

De quoi se nourrit le pangolin ?

Le pangolin est un insectivore qui se nourrit de termites et de fourmis. Il se nourrit aussi de petits invertébrés capturés avec sa langue. Grâce à son odorat pointu, il piste sa nourriture dans les termitières, sur les feuilles tombées au sol, sur les herbes et les bases de troncs et même sur les excréments des éléphants. Pour y accéder, il gratte le sol avec ses griffes, enlève les écorces des arbres et brise les fourmilières.

Sa langue peut atteindre 40 centimètres de longueur une fois complètement déroulée. Le pangolin ne possède pas de dents, il avale donc directement sa nourriture qui est accompagnée de petites pierres. Ces dernières s’accumulent dans son estomac pour écraser la nourriture.